dima
  • terra incognita

    Imaginé dès l'antiquité puis convoité par des générations d'explorateurs, le continent Antarctique est resté Terra Incognita jusqu'à ce qu'il ne soit accosté pour la première fois en 1820. Depuis, sa calotte glaciaire nous a transmis des archives climatiques sur plus de 800 000 ans, révélant une nouvelle ère climatique marquée par l'activité humaine. Sa faune unique n'a quant à elle pas encore livré tous les secrets de ses extraordinaires capacités d'adaptation et de résistance. À la suite d'une initiative menée par la France et l'Australie, un traité international a réservé en 1959 l'ensemble du continent à la paix et à la science : un exemple unique de collaboration internationale. L'exploitation des ressources, la chasse, la pêche, ou la présence militaire ou nucléaire y sont interdites pendant la période de reconduction du traité, pour l'instant jusqu'en 2048. L'Antarctique représente la dernière utopie sur Terre : à ce jour, c'est à la fois le seul continent entièrement réservé à la paix et à la science par un accord international, et le seul dont les terres n'appartiennent officiellement à aucun pays - mais à toute l'humanité.